L’importance du e-commerce dans le secteur du tourisme

18,3 milliards d’euros. Cette estimation proposée par la Fevad pose les bases de l’importance du e-commerce dans le secteur du tourisme. Cela représente près de 32 % du total des dépenses en tourisme durant l’année 2014, le plus fort taux en France. HiPay vous propose dans cet article les principales tendances à retenir.

Quel terminal d’achat ?

De manière générale, 36 % des internautes achètent depuis un ordinateur des services dans la catégorie Voyage / Tourisme (hors billets de train) et 8 % des tablonautes depuis une tablette*. Cependant, ces estimations peuvent varier selon le service acheté comme le démontre une étude menée par Criteo.

 

infographie-tourisme-hipay

 

Malgré les préférences d’achats données ci-dessus, les Français font plus confiance aux sites des fournisseurs directs (compagnies aériennes et hôtels) que ceux des agences de tourisme en ligne. Ils leur ont attribué la note de 6,7/10 contre 6 pour les agences. Pourquoi ? La note donnée s’inscrit dans la durée. La confiance accordée aux agences n’est qu’éphémère et dépend notamment du bon déroulé du processus d’achat. Ainsi, sur le long terme, les Français sont globalement plus facilement convaincus par les sites des fournisseurs directs.

 

Quels sites se placent en tête du classement ?

 

classement-tourisme-hipay

 

Sur la période de janvier à mars 2015, près d’un internaute sur 4 a navigué sur un site du top 10 de tourisme en ligne, soit près de 13,2 millions de Français d’après l’Observatoire des Usages Internet de Médiamétrie.

Voyages-SNCF.com et Booking.com se démarquent largement des autres sites secteur. Ils se placent respectivement à la 5e et la 12e place du classement général des sites les plus visitées en France. Une mention spéciale doit également être accordée à Vente-Privée Voyages (4e place). Le site a remporté le Favor’i Voyage / Tourisme, prix décerné par les internautes lors de la cérémonie organisée par la FEVAD.

 

En conclusion, le secteur du tourisme a de beaux jours devant lui ! En ce qui concerne les méthodes de paiement, pas de grandes surprises puisque les Français restent des adeptes inconditionnels de la carte bancaire.

 

*”Chiffres clés 2015”, FEVAD