Le streaming musical : un nouvel Eldorado ?

Avec 58,64 millions d’euros de chiffre d’affaires à la fin du 1e semestre 2015, le streaming musical compte de plus en plus d’adeptes. Une première pour ce secteur qui, depuis le début des années 2000, traverse une crise sans précédent. Chiffres marché et explications, HiPay vous donne aujourd’hui les raisons d’une telle réussite.

 

streaming-hipay

 

Le streaming, sauveteur de l’industrie musicale ?

Pendant des années, l’industrie musicale avait cataloguée le streaming comme une menace supplémentaire. Les raisons ? Chute drastiques des ventes de CDs (réduction de 22 % des ventes physiques entre juillet 2014 et juillet 2015*) au profit d’une augmentation massive du téléchargement illégal : le secteur est en crise.

Cette vision restreinte a récemment changé avec l’arrivée notable des plateformes en ligne payantes telles que Deezer, Spotify, Tidal ou Apple Music. Désormais, le streaming est une valeur ajoutée. Pourquoi ? Cette nouvelle forme d’écoute reste le meilleur moyen de dissuasion contre le téléchargement illégal.

 

+42 % de CA pour le streaming, quels en sont les acteurs principaux ?

Deux offres de streaming musical coexistent : l’une financée par les abonnements (79 %) et l’autre par la publicité (21 %). En juin 2015, Médiamétrie a mis en avant que les quatre principaux services musicaux légaux (YouTube, iTunes, Deezer et Spotify) ont totalisé 48,7 millions de visiteurs uniques mensuels. Qui sont donc ces nouveaux grands noms de l’industrie musicale ?

 

acteurs-streaming-hipay

 

A noter également que la place du mobile dans le streaming musical en France ne cesse de croître : “En juin 2015, 62 % des visiteurs uniques de YouTube s’y sont connectés via leur smartphone, 55 % pour Deezer et 47 % pour Spotify”*.

 

L’importance de proposer une solution de paiement adaptée

Deezer et Spotify sont basées sur un business model fragile. Les utilisateurs sont en mesure d’accéder à leurs musiques préférées gratuitement moyennant publicités et une écoute uniquement en ligne. Pour pouvoir profiter du catalogue des plateformes sans interruption publicitaire ou connexion Internet, les internautes doivent passer du statut d’utilisateurs à celui d’abonnés.

Spotify compte 75 millions d’utilisateurs actifs mais n’a en réalité que 20 millions d’abonnés. Cette énorme marge de progression place alors la conversion des “utilisateurs gratuits” en abonnés comme un enjeu majeur. Les plateformes d’abonnement doivent donc pouvoir proposer un modèle de paiement récurrent à leurs abonnés. Et si elles veulent toucher encore plus d’audience, pourquoi ne pas proposer des solutions de micro-paiement ? Paiement sur facture mobile, sur facture Internet… Des solutions ouvertes à tous et disponibles via les plateformes de paiement HiPay.

 

En conclusion, l’industrie musicale française reprend des couleurs grâce au streaming ! Il faudra néanmoins encore quelques efforts pour relancer ce secteur qui enregistre tout de même une baisse de 6,2 % par rapport à l’année dernière.

 

*Source : “Le streaming confirme ses bonnes performances sur le marché français de la musique”, SNEP, septembre 2015