Le marché du jeu vidéo en ligne en Allemagne, un secteur qui se porte bien !

Avec le lancement de la Gamescom à Cologne en Allemagne la semaine prochaine, c’est l’occasion pour HiPay de se pencher sur le secteur porteur du jeu vidéo dans ce pays.

 

L’Allemagne, un des pays comprenant le plus de joueurs payant en ligne

Avec 41,5 millions de joueurs, soit plus d’un allemand sur deux, l’Allemagne est le plus gros marché européen en termes de joueurs. En 2015, le total des gains de cette industrie devrait s’élever à 3,7 milliards de dollars, soit une augmentation de 2 % par rapport à l’année dernière. Cela permettrait au pays de se placer en cinquième position, juste derrière la Corée du Sud.

Malgré le recul d’une place dans le classement mondial, les allemands resteraient une forte population consommatrice de jeux vidéos : 23,1 millions de ses joueurs seraient prêts à payer pour jouer, soit un ratio “payeur/joueur” de 56 %. Rappelons également que l’Allemagne se positionnait en tant que leader du classement des pays selon ce même ratio en 2014.

Quand on aime, on ne compte pas. La preuve, un joueur allemand devraient dépenser en moyenne 158 dollars cette année. Un peu moins qu’en 2014 mais néanmoins dans la moyenne haute de ses voisins européens. Les américains restent imbattables dans ce domaine puisqu’ils estiment consacrer plus de 200 dollars aux jeux vidéos cette année.

 

jeux-vidéo-Allemagne-hipay-2

 

Des comportements de joueurs variés

16,8 % des joueurs allemands jouent sur quatre écrans : ordinateurs, tablettes, smartphones et télévision… Néanmoins, le jeu sur ordinateur reste très populaire puisque d’après les récentes études menées dans le domaine, 92,7 % des “gamers” en sont adeptes. La tablette, en revanche, reste assez peu utilisée en comparaison des autres terminaux (30.8 %).

 

Des éditeurs et développeurs de jeux en ligne innovants

L’industrie allemande du jeu vidéo a de beaux jours devant elle : une part de marché grandissante mais également, l’apparition d’éditeurs et de développeurs “made in Germany”.

De nombreux éditeurs allemands se sont créés une place confortable dans cette industrie mondiale : Goodgames, Innogames, Next Idea, FutureLab ou encore Infernum. Tous partenaires HiPay, ils comptent des centaines de milliers d’utilisateurs et leurs jeux en ligne, tels que Dragon’s Prophet, Forge of Empire ou  Goodgame Empire, sont disponibles à travers de nombreux pays.

Basé sur le principe du “free-to-play”, ces éditeurs se rémunèrent en proposant des options payantes complémentaires à leur jeux gratuits, telles qu’un compte premium ou une boutique en ligne de biens virtuels. Grâce à ce modèle, ils réalisent des chiffres d’affaires à faire pâlir les acteurs du e-commerce en multipliant les transactions de faible montant.

Ces entreprises ont également compris l’importance de s’adapter aux habitudes de paiement du pays dans lequel elles souhaitent s’implanter pour accroître leur chiffre d’affaires.
*Source : Infographie Newzoo 2015