Internationalisation : à l’instar des solutions de paiement adaptées, la traduction a aussi une importance capitale

Il y a quelques jours, HiPay vous proposait un webinar en collaboration avec son partenaire TextMaster : “Paiement en ligne et traduction : comment bien réussir son internationalisation ?”. Si vous avez manqué les recommandations de nos experts, voici un petit résumé des conseils à mettre en place pour avoir un site qui convertit.

A l’instar du paiement en ligne, la traduction des pages du tunnel d’achat est un élément important si un e-commerçant souhaite augmenter ses chances de convertir à l’international. Nous avons posé quatre questions à François Déchelette, Business Development Director, chez TextMaster pour connaître les bonnes pratiques à adopter en matière de traduction.

 

  1. Pourquoi la traduction peut-elle poser problème ? Et quels sont les avantages à prendre un vrai prestataire de traduction ?

Les e-commerçants cherchent de plus en plus à se développer rapidement et efficacement à international. La traduction de contenus volumineux et dynamiques comme ceux d’un site e-commerce peut devenir très complexe si on ne connaît pas les bonnes pratiques et les solutions disponibles sur le marché”, commente François Déchelette.

En effet, les marchands en ligne ont émis quatre grands points les faisant hésiter quant à la traduction de leur boutique en ligne :

  • Coûteux : Les sites e-commerce proposent souvent des catalogues de produits volumineux (plusieurs millier de fiches). “Quand un marchand a beaucoup de fiches produits qui doivent être traduites dans des délais très brefs, cela peut très vite devenir onéreux”.
  • Complexe : aujourd’hui, le contenu n’est plus seulement du texte simple. Il est dynamique et contient des balises HTML, des mots clés… Autant d’aspects techniques qui doivent être pris en compte.
  • Long : les sites e-commerce ont des volumes importants de fiches produits qu’ils traduisent en plusieurs langues. Avec une moyenne de 2 000 mots traduits par jour pour un traducteur professionnel, il faut disposer d’un vaste réseau de traducteurs capables de traiter de grands volumes tout en respectant les délais.
  • Fiabilité : comme peu d’entreprises possèdent un natif en interne pour chaque langue, il est souvent difficile de vérifier la qualité des traductions.

 

  1. Quelles sont les erreurs classiques à éviter ?

Pour être sûr d’acquérir de nouveaux clients et de les convertir à l’international, quelques erreurs classiques à éviter :

  • Proposer l’anglais à tous ces consommateurs, quel que soit son pays d’origine. Une étude de Common Sense Advisory a montré que “70 % des internautes européens préfèrent faire leurs achats sur des sites traduits dans leur langue maternelle”. Les e-commerçants ont alors la preuve de l’importance de la traduction.
  • Traduire partiellement sa boutique en ligne. Pour des raisons de confiance, les internautes préfèrent avoir un site dans la même langue de la fiche produit au paiement, en passant par les conditions générales de vente.
  • Ne pas localiser. Il ne s’agit pas uniquement de traduire le contenu dans la langue du marché cible, il faut penser à adapter son offre dans les moindres détails (politique de livraison, guide des tailles, unités de tailles etc.). La localisation est un élément clé à intégrer dans le briefing aux traducteurs.
  • Confier la traduction à des non natifs en interne. Confier la traduction de son site à des équipes en interne peut être une bonne première approche pour démarrer rapidement et à moindre coût sur un marché. Pensez dans ce cas à bien faire appel à des natifs de la langue, un chef de projet marketing, même parfaitement à l’aise dans la langue, ne pourra jamais proposer une traduction aussi fine qu’un natif.

 

  1. En conclusion, quelle est la marche à suivre pour bien traduire son site ?

Pour les e-commerçants qui cherchent à accélérer à l’international et “scaler” la traduction de leurs contenus, nous recommandons de suivre 5 étapes clés”, conclut-il.

textmaster2-hipay

Pour voir ou revoir la présentation du webinar, rendez-vous sur la page slideshare de HiPay.