E-commerce : quelles sont les habitudes des e-acheteurs espagnols ?

Aujourd’hui HiPay se penche sur les achats en ligne en Espagne. Ce pays particulièrement touché par la crise, a peut-être trouvé sa solution : l’e-commerce. La moitié des utilisateurs d’internet espagnols achètent en ligne, et le nombre d’e-commerces n’a de cessé de croître.

Quelles habitudes d’achats ?

Pour les espagnols, les achats en ligne restent, principalement perçus comme utilitaires. En effet, les e-shoppers ont, pour le moment, plus tendance à se servir de l’offre internet pour de l’achat de service, tel que des billets de trains, réservation d’hôtels ou de restaurants. Effectivement, la prise d’information est facile, se fait sans déplacement, ou contact, et la prise de risque face à une mauvaise surprise une fois la transaction terminée et le bien reçu est minime.
Le frein principal lié à l’achat en ligne est dû à l’insécurité ressentie face aux données personnelles communiquées sur la toile, et la crainte de pas recevoir le produit tel qu’il était décrit, ou usagé, voire endommagé. La difficulté est de prendre le dessus sur une culture de rue très puissante en Espagne où il y a une plus forte propension à acheter en magasin que sur le net. Aussi, il n’est pas rare de voir des espagnols comparer les prix de produits en ligne pour finalement les acheter en magasin.
Cependant, les nouvelles technologies ont tendance à modifier ces comportements, et l’on note l’apparition d’un nouveau phénomène, celui de « iPad Sunday », regroupant les achats effectués uniquement le dimanche, à domicile, puisque 90.7% des Espagnols achètent en ligne depuis chez eux, et se servent peu de leur smartphones à cet effet.

Qui est le cyberconsommateur espagnol?

Principalement agé de 35 à 49 ans, il réside dans une agglomération urbaine et appartient à la CSP moyenne ou haute. Il travaille à plein temps et a un salaire moyen se situant entre 1 801 et 2 700 €.

Quelques chiffres à retenir pour ce marché

De plus, 58 millions de transactions ont été enregistrées à cette période, soit une augmentation de 24,3% par rapport à 2013.

Il faut noter que les achats cross border sont très importants et représentent 56% des transactions. L’e-commerce espagnol est lui aussi plébiscité par les acheteurs étrangers puisque 8% du CA global provient de ce segment d’acheteurs.

Quelles sont les méthodes de paiement préférées ?

Il est plus commun en Espagne d’utiliser une carte de crédit afin de finaliser un achat en ligne, et le nombre d’utilisateurs de cette méthode n’a de cesse de grandir. C’est pourquoi, dans le but d’augmenter leur taux de succès, les e-commerçants se voient obligés de sécuriser leurs pages de paiement. Les portemonnaies électroniques arrivent en deuxième position, car la sécurisation de leurs pages rassure les e-shoppers.
On note également la montée en flèche des cartes prépayées. Les virements bancaires et autres modes de paiement en ligne sont quant à eux peu utilisés.

Au troisième trimestre 2014, l’ecommerce a augmenté de 24,7%, par rapport à la même période de l’année précédente, et a dépassé 4,1 milliards d’euros.

 

*Etude menée par La Comisión Nacional de los Mercados y la Competencia (CNMC).